Le C P N C, fondé en 2007,         
C'est la psychologie autrement !
SÉMINAIRE EXPÉRIMENTAL CPNC-CIPO BOURAIL 3 JUIN 2015
Vign_Logo_Bourail

VIVRE ENSEMBLE L’ÉCOLE CALÉDONIENNE, 

Développons notre capacité de sollicitude

 

Séminaire CPNC-CIPO à Bourail le mercredi 3 juin 2015 sur le site de Téné

En collaboration avec la maire de Bourail

 

Le sentiment de subir une violence plus ou moins extrême n’est pas rare. Du fait d’un autre ou de plus d’un autre, d’un groupe ou d’un environnement, il peut faire éprouver jusqu’à l’humiliation ou la négation de son existence même. Des sources de ce sentiment sont dans le monde qui nous entoure, d’autres trouvent leur origine dans notre monde intérieur du fait des traces laissées en nous par nos histoires propres, individuelles et collectives.

Et dans l’École que se passe-t-il ? L’École est un groupe de groupes emboîtés et peut procurer à tel ou tel de ses membres le sentiment de subir une violence. À la violence que l’on subit ou que l’on a l’impression de subir, les réactions sont multiples. On peut même aller jusqu’à devancer l’expérience que l’on ressent comme inéluctable, pour l’empêcher de se reproduire, par une forme d’auto-prévention et se montrer soi-même violent le premier.

C’est, pourquoi il est important de parler ensemble de ce que l’on vit avec et en présence des autres, notamment à l’École et à ses abords, afin de réfléchir à ces phénomènes, en définitif très courants, et d’apprendre à en reconnaître les prémisses afin d’enrayer ces processus au moment même où ils surgissent et de protéger ainsi les enfants et les adultes des conséquences néfastes de la violence brute, qu’elle vienne de soi ou des autres.

Lorsqu’un enfant ou un adulte, un élève ou un professeur ont le sentiment de subir une violence, ils doivent pouvoir bénéficier d’un lieu pour en parler avec d’autres, afin de faire sortir chacun du sentiment, qui se transforme vite en conviction, d’être abandonné du reste du monde, abandonné à l’indifférence et à l’hostilité des autres. Nous avons à prendre en compte ces phénomènes pour les penser et édifier en nous des ressources et des capacités nouvelles si l’on veut pour endiguer les violences et nous humaniser davantage les uns et les autres, les uns avec l’aide des autres.

L’École a un rôle majeur à jouer sur ce plan. Apprenons ensemble à inventer les modalités de travail de parole, qui nous permettent d’échanger des mots, des analyses de situations, des pensées plutôt que des coups. Ça fait grandir

L’école est l’un des deux groupes sociaux de base, avec la famille, nucléaire ou élargie, qui a pour fonction d’inscrire le sujet individuel dans le socius, c’est-à-dire dans le contrat social, avec ses dimensions explicites, les lois, et ses dimensions implicites, les coutumes.

Aux regards de l’actualité calédonienne, il semble intéressant de s’interroger et de réfléchir ensemble sur les figures de la violence à l’école et surtout comment y remédier. Développer notre capacité de sollicitude serait l’une des pistes à privilégier.

SÉMINAIRE CPNC-CIPO EN TRIBU À LIFOU : 18 octobre 2014
Vign_logo_mairie_de_lifou

9h00-9h 30 : Accueil + Cérémonie d’ouverture

 

 

9h 30-11h 30 :

- Présentation des intervenants

- Conférence introductive du Pr André SIROTA « Accueillir et pistes pour comprendre les actes suicidaires chez les jeunes calédoniens » + Échanges-Débats

- Ateliers de groupe avec médiation 

Créons un chant pour promouvoir la vie avec D. SAILUEGEJE / J-P HELLOA 

Discutons sans tabou du suicide avec C. QAEZE & le Pr SIROTA (groupe 1)

Discutons sans tabou du suicide avec A. WAMO & G. THIBOUVILLE groupe 2)

 

 

11h 30-12h30 : Pause repas

 

 

12h 30 – 14h 30 : Restitution du vécus des ateliers

 

13h 30 – 14h 30 :  

- Intervention du Dr Benjamin GOODFELLOW sur la prévention du suicide en Nouvelle-Calédonie

- Intervention du sociologue Larry Kauma MARTIN sur la jeunesse d’Océanie, regards de la sociologie

- Récapitulatif + Recommandations du Pr SIROTA

 

 

14h 30 – 15h Cérémonie de clôture

 

Créer un site avec WebSelf
psychologues-nc © gregthyboo 2012